Critique de la méthode Montessori

Nous percevons et vantons énormément d’avantages à l’application de la méthode Montessori, mais qu'en est-il de ses inconvénients ? L'École Montessori l'Avenir, à Thionville, s'est posé la question et en profite pour faire le point sur les implications quotidiennes d'un tel choix d'éducation.


Maria Montessori lors du Congrès international Montessori à San Remo, le 22 août 1949

L'éducation Montessori, un engagement conséquent


La force de la pédagogie Montessori réside précisément dans sa nature scientifique : Maria Montessori a structuré sa pensée, ses matériels, son mobilier et le rôle de l'éducateur à partir d’une observation scientifique de l'enfant. C'est pourquoi il est facile de trouver des preuves de la validité et de la légitimité de ses solutions. Ce qu’on oublie souvent de souligner, en revanche, c'est qu'adopter l’éducation Montessori, surtout à la maison, demande énormément d'engagement, de constance, d'humilité et de patience : l’adulte doit observer l'enfant pour le comprendre, remettre en question son environnement à chaque fois qu'il n'est pas fonctionnel ou dès lors qu’il peut être optimisé.


L'adulte doit se faire discret, relâcher son jugement, et mettre en sourdine les aspects possessifs et directifs de sa propre nature. Parfois, on assimile à tort la liberté de l'enfant à l’absence de règles, ou l'autonomie à l'inutilité de l'obéissance. Mais le message de Maria Montessori est beaucoup plus étoffé, complexe et pragmatique. Il n’y a qu’en parcourant ses écrits avec attention que l’on peut facilement en prendre conscience. Et de là, s’investir pleinement. Voilà à nos yeux le seul « inconvénient » de la pédagogie Montessori, qui finalement n’en est pas un : s’investir pour l’enfant ne peut en aucun cas être un frein pour qui veut son bien.


La méthode Montessori à la maison


La méthode Montessori peut-elle être adoptée à la maison ? Comme évoqué précédemment, la pédagogie Montessori définit une philosophie de vie, un regard sur l'enfance… De fait, la réponse à cette question ne peut être qu'affirmative. La maison peut évidemment devenir un lieu d'exercice, de développement de l'autonomie et de l'indépendance, au même titre que l’école. Si toutefois, elle est conçue et organisée en faveur des plus petits et de toute la famille. Une attention particulière doit être accordée à la définition des routines, à la gestion des espaces et à la disposition des matériels : à la maison, les enfants ne doivent pas retrouver l'environnement « copié-collé » de l'école Montessori, mais un environnement domestique chaleureux, des objets familiers du quotidien, des matériels et des jeux de bricolage.


Les enfants doivent étendre et plier le linge, faire leurs lits, préparer la table, laver les légumes, se couper les ongles, balayer, laver les vitres, lire, dessiner, repasser, arroser les plantes, ramasser les feuilles dans le jardin : autant d'activités domestiques qui revêtent une importance considérable pour impliquer les plus jeunes dans la vie de la famille et les aider à devenir autonomes, responsables, maîtres de leur corps et de leurs mains. Respect de la communauté et soin de son environnement sont deux notions clefs de la pédagogie Montessori à la maison.


La méthode Montessori avec les bébés


« Le secret de l'enfance » est un texte de Maria Montessori dans lequel on retrouve son idée du début de la vie : la nécessité de garder, respecter et protéger une créature qui a tout le potentiel pour s'auto-éduquer si elle est immergée dans un environnement accueillant, adapté et stimulant. Au début de la vie, les enfants jettent les bases de leur développement futur en matière de relations, d'autonomie, d'estime d’eux-mêmes, de confiance en eux et de compétences. Maria Montessori nomme ainsi le nouveau-né un "embryon spirituel", pour nous aider à comprendre comment son esprit, dès le premier souffle (et déjà, dans le ventre de sa mère), a besoin de conditions favorables et adaptés pour se développer au mieux. Montessori nous enseigne également que l'enfant, mieux que quiconque, peut nous montrer le chemin pour être proche de lui de la meilleure façon.


La méthode Montessori à l'école maternelle


L'enfant de 0 à 3 ans est un explorateur, désireux de découvrir son environnement grâce à ses cinq sens. Les matériels qui lui sont proposés pour ce faire doivent être beaux, soignés, fascinants, fabriqués avec des matériaux naturels et une "forte personnalité", comme le bois, la céramique, le verre, le métal. Les expériences que l'enfant vivra à cette période de sa vie poseront les bases de sa croissance ; son vocabulaire s'enrichira au fur et à mesure des expériences sensorielles qu'il vivra. Face à cette construction, l’adulte doit se positionner comme un directeur et un conservateur de l'environnement plutôt que comme un animateur ou un amuseur ; il doit être gentil, aimant et discret.


La maison des enfants : le jardin d'enfants selon Maria Montessori


L'enfant de 3 à 6 ans vit à l'école maternelle, que Maria Montessori appelait "la maison des enfants" : un lieu privilégié pour mettre en ordre les informations recueillies par l’enfant dans son environnement au cours des années précédentes. Au cours de cette période, l'enfant classe donc ses connaissances et affine les compétences acquises au cours de ses trois premières années d’existence : dextérité manuelle, coordination motrice, langage et relations.


Mathématiques Montessori et autres matières


Le matériel scientifique accompagnera l'enfant dans l'approfondissement de sa culture : botanique, biologie, physique, astronomie, écriture, lecture et mathématiques. Il sera le lien entre l'enseignant et l'enfant, qui ne sera pas « éduqué », mais plutôt accompagné par un médiateur (l'enseignant) dans sa conquête de nouvelles connaissances.


La méthode Montessori à l'école primaire


À partir de 6 ans, l'enfant entre dans sa seconde période de développement : le plan de l'abstraction. En outre, l'âge de 6 ans marque l'entrée de l’enfant dans une période de coopération, d'échange et de relations avec ses pairs. La méthode Montessori à l'école primaire exige que la liberté, l'autonomie et la responsabilité soient accordées aux enfants à chaque étape de la journée. L'enfant sera éduqué à partir de ses questions et des stimuli provenant de ses compagnons ; du monde extérieur, des expériences et de l'adulte, qui dans cette période de développement est plus que jamais un modèle et un guide.